Foire aux questions

Comment s’organise le travail en entreprise ?

En entreprise l’apprenti  réalise les tâches qui lui sont confiées en cohérence avec les objectifs fixés. Ces objectifs sont définis lors d’une réunion et validés par l’apprenti, son tuteur et son formateur. Ils sont évalués en fin de période et donnent lieu à une appréciation normalisée qui figure dans le dossier individuel de l’apprenti. L’employeur s’engage à prendre part aux activités destinées à coordonner la formation dispensée par l’établissement et celle en entreprise.

Et si l’apprenti rencontre des problèmes durant sa formation ?

Le CESFA Informatique fonctionne sur la base du double tutorat . Outre son tuteur en entreprise, l’apprenti dispose de l’aide personnalisée d’un formateur avec lequel il a des entretiens. Ses éventuelles difficultés sont prises en compte et donnent lieu à des plans d’action pour les pallier.

Comment est évalué l’apprenti pour obtenir son diplôme ?

L’évaluation de l’apprenti se fait sous la forme du contrôle continu : évaluation de fin de modules, études de cas et projets correspondant aux grandes phases de la formation, évaluation en terme de comportement professionnel et de performance par le maître d’apprentissage auquel s’ajoute l’évaluation du projet de fin d’études mené en entreprise et présenté devant un jury de professionnels.

Qu’est-ce qu’un maître d’apprentissage ?

Lorsqu’il est en entreprise, l’apprenti est sous la tutelle d’un tuteur appelé le maître d’apprentissage, chargé de le former et de le conseiller. Le maître d’apprentissage peut être le chef de l’entreprise, ou un salarié. Dans les deux cas, il doit posséder un titre ou un diplôme au moins égal à celui préparé par l’apprenti et une expérience de 3 ans dans le domaine. S’il n’a pas de diplôme, le maitre d’apprentissage doit justifier de ses compétences et d’une expérience professionnelle d’au moins 5 ans. Un maître d’apprentissage ne peut « superviser » au maximum que deux apprentis.

L’apprenti peut-il prendre des congés sur sa période de présence en centre de formation ?

Les congés ne peuvent pas être pris sur le temps de formation. La notion de congés scolaires n’existe pas. Les congés annuels correspondent à l’application stricte du code du travail, à charge pour l’entreprise de communiquer à son apprenti toute spécificité la concernant, s’il y a lieu.
L’apprenti a donc droit aux congés payés légaux soit 2 jours ½ ouvrables de repos par mois de travail effectif accompli au cours de la période de référence (1er juin de l’année précédente au 31 mai de l’année en cours).

Quels sont les horaires de travail ?

L’apprenti est salarié durant tout le temps de sa formation, qu’il soit en entreprise ou en formation. En conséquence il est soumis aux horaires de travail réglementaires et ne peut s’absenter des cours sans autorisation de son employeur.
En  formation les horaires sont variables suivant les cours et les périodes de la formation mais toujours à l’intérieur de la fourchette 8 H 20 H.

Que se passe-t-il en cas d’absence de l’apprenti ?

Des absences répétées et non justifiées en centre de formation peuvent suspendre le versement des aides auxquelles l’entreprise peut prétendre. Un apprenti ne peut s’absenter des cours sans autorisation de son employeur. L’apprenti doit donc justifier de ses absences en centre de formation comme en entreprise. En cas d’absence injustifiée en centre de formation, l’entreprise est en droit d’effectuer des retenues sur salaire et/ou d’utiliser toute sanction appropriée.

Quels sont les droits et devoirs de l’apprenti ?

L’apprenti bénéficie du statut de salarié dans l’entreprise :

  • Il a  droit à un salaire, calculé en pourcentage du Smic,
  • Il a droit à une formation professionnelle complète, dispensée en entreprise avec le concours d’un maître d’apprentissage et en centre de formation,
  • Il s’engage à travailler pour son employeur et à respecter le règlement intérieur de l’entreprise qui  l’accueille,
  • Il doit suivre la formation pratique dispensée par l’entreprise et être assidu aux cours du CFA.
  • il doit suivre les cours avec assiduité et se présenter aux examens.

En tant que salarié, il cotise pour sa retraite et pour l’assurance chômage. Il bénéficie d’une couverture sociale et du même nombre de jours de congés payés que les autres salariés (2,5 jours par mois travaillé).

Peut-on rompre son contrat d’apprentissage ?

La rupture du contrat d’apprentissage est possible durant les 45 premiers jours passés en entreprise , d’un commun accord ou à l’initiative d’une des deux parties. Elle doit être notifiée au directeur du CFA ainsi qu’à l’organisme qui a enregistré le contrat (généralement, la CCI à laquelle est rattachée l’entreprise).

A l’issue de ce délai, la rupture ne peut se faire que dans trois cas :
Rupture d’un commun accord,
Lorsque l’apprenti a réussi son diplôme (préavis de deux mois),
Par décision du Conseil des prud’hommes, en cas de faute grave ou de manquements répétés de l’apprenti ou de l’employeur ou lorsque l’apprenti est déclaré inapte à exercer le métier.

Quelle est la durée du contrat d’apprentissage ?

La durée du contrat doit correspondre à la durée de formation nécessaire pour obtenir le diplôme ou le titre professionnel recherché.
Ainsi, le contrat d’apprentissage est de 2 ans dans le cadre de la formation Gestionnaire en Maintenance et Support Informatique et de 3 ans dans le cadre de la formation Manager de Systèmes d’Information.

Jusqu’à quand peut-on signer un contrat d’apprentissage ?

La date de début du contrat ne peut être antérieure de plus de 3 mois, ni postérieure de plus de 3 mois au début du cycle de formation

Où a lieu la formation de l’apprenti ?

La formation de l’apprenti a lieu au :

CESI – Cesfa Informatique
93, boulevard de la Seine – BP 602
92006 Nanterre Cedex

L’apprenti a-t-il le droit à une bourse d’étudiant ?

Non, les apprentis ne peuvent pas être boursiers car ils ne sont pas étudiants. Toutefois en Ile-de-France, le Conseil Régional leur accorde certains avantages accordés aux étudiants.

Quelle différence entre le statut d’apprenti et le statut d’étudiant ?

L’apprenti a le statut de salarié. Ainsi, toutes les dispositions du Code du travail relatives aux salariés lui sont applicables. Par exemple, il a droit aux avantages conventionnels (exemples : primes de fin d’année, prime de vacances…).

Que coûte la formation ?

La formation est financée en partie par la Région Ile-de-France et majoritairement par la Taxe d’Apprentissage, versée au CESFA par ses entreprises partenaires dont celles qui accueillent un ou plusieurs apprentis.